Notre ami fidèle John Gillespie (Community Self Building Agency) vient de nous quitter. (7 sept.1950 – 24 Sept. 2023)

Au cours de l’année 2007-2008, je feuilletais l’annuaire des « charities » anglaises, ces organisations non spéculatives, dédiées à la production de logements abordables, qui disposent d’un statut fiscal spécifique au Royaume Uni.

Je ne connaissais pas encore la CSBA, Community Self Build Agency, créée en 1989 dans le Kent, par une magistrate anglaise du nom de Stella Clarke, qui  s’était inspiré des travaux de l’architecte auto constructeur Walter Segal. C’est en recherchant dans cet annuaire, l’existence d’ONG dédiées à l’auto construction, que j’ai découvert l’existence de cette organisation si particulière et de son animateur & manageur : John Gillespie, ancien charpentier de formation.

Il faut vous dire que la CSBA est une organisation unique en son genre.

Figurez-vous que ses animateurs, dont le principal est John Gillespie, organisent le travail de personnes en échec personnel grave, en rupture professionnelle – en clair, qui sont en dehors du marché du travail- et qui sont durablement en grande difficulté sociale. John Gillespie et ses collègues, les réunissent, leur délivrent des formations techniques dans le secteur du bâtiment et les accompagnent dans le but que ces derniers participent activement à la construction de leur propre logement.

Pour le dire autrement, la CSBA recherche et accompagne des personnes dont le marché du travail et la plupart des employeurs, ne veulent surtout pas !

De plus, l’aventure que propose la CSBA à toutes ces personnes exclues, déclassées et qui n’ont pas de toit au-dessus de la tête, est de les aider à retrouver confiance en elles. La devise de la CSBA est d’ailleurs : «  What we build, builds us ». [1] 

John Gillespie. Lyon. 2013. Photo Chairecoop.YM

Cette même année, en 2008 donc, j’ai invité John Gillespie pour qu’il nous explique sa démarche personnelle et professionnelle, lors d’un colloque sur le rôle primordial des associations de logement en Europe, que j’avais organisé à Lyon à l’ENTPE (Université de Lyon. Juin 2008). John y est venu depuis Londres, avec toute la gentillesse qui le caractérise.  Il est venu avec sa voiture personnelle. ( Je crois me souvenir que c’était une petite Renault ! ) Il nous a expliqué avec la plus grande clarté, l’incroyable travail de réinsertion que produisait la CSBA, auprès de ces publics dénommés BAME [2], dont personne ne voulait sur le marché du travail anglais.

Depuis cette date, nous ne nous sommes plus quittés. John a rédigé plusieurs articles sur l’auto-construction qui ont été publiés dans plusieurs ouvrages collectifs que j’ai dirigés. [3] [4] Puis il nous aidé et accompagné pour la réalisation d’un film court-métrage de 33 minutes dédié justement au travail des auto-constructeurs de la CSBA (2012)[5]. De nombreux étudiants de l’ENTPE en seconde année y ont été accueillis par John, à l’occasion de stages internationaux. Et enfin, John, depuis ses débuts fin 2012, a été partie prenante de l’aventure CHAIRECOOP.

Au fil des années, nous avons dépassé le stade de la simple relation professionnelle, pour devenir amis. Nous avions convenu de nous revoir prochainement en France. Mais l’épidémie du Covid en 2019, nous en a empêchés. Je le savais malade, car mes messages restaient sans réponse. Notamment mes messages sur les matchs de rugby France-England ; ce qui n’arrivait jamais auparavant !  Mais j’avais cependant bon espoir. Et puis, l’irréparable s’est produit récemment. En silence, notre ami John nous a quitté à l’automne dernier.

John Gillespie. Angel town. 2008. 
Photo chairecoop. YM

Alors, je voudrais lui dire ici toute mon amitié. John Gillespie, tu as aidé de très nombreuses personnes au cours de ta vie. Ce n’est pas rien. Et j’espère qu’en apprenant ton départ, toutes ces personnes qui ont croisé ta route, t’ont rendu l’hommage que tu mérites.  John Gillespie laisse une épouse, une fille, un fils et quatre petits-enfants. Je leur adresse mes plus sincères et amicales condoléances.

Tu vas nous manquer mon cher John.

Yann Maury, pour chairecoop. Le 5 Avril 2024

[1] «  Ce que nous construisons, nous reconstruit ».

[2] BAME : Black Asian Minority Ethnic.

[3] « L’autocontruction en Angleterre. Une troisième voie communautaire pour l’habitat populaire ». pp 253- 285. John Gillespie. In « Les coopératives d’habitants. Méthodes, pratiques et formes d’un autre habitat populaire ». 432 pages. Yann Maury Dir. 2009. Bruylant.

[4] «  Pourquoi les gens se lancent-ils dans l’auto construction sociale ? » PP 192 à 203. John Gillespie. In «  Les coopératives d’habitants, des outils pour l’abondance. Yann Maury Dir. Juin 2014. Chairecoop.

[5] Film court métrage. «  What we build, builds us ». Chairecoop. 2011. Avec le précieux concours de John Gillespie. Dir Yann Maury.  33 mn. S/T English.

English translation :

Our faithful friend John Gillespie (CSBA) has just passed away. (7 Sept.1950 – 24 Sept. 2023)

During 2007-2008, I was browsing the directory of English «charities», these non speculative organizations, dedicated to the production of affordable housing, which have a specific tax status in the United Kingdom.

I did not yet know the CSBA, Community Self Build Agency, created in 1989 in Kent, by an English magistrate named Stella Clarke, who was inspired by the work of the auto-builder architect Walter Segal. It is while searching in this directory, the existence of NGOs dedicated to self construction, that I discovered the existence of this organization so particular and its animator & manager: John Gillespie, former carpenter by training.

I have to tell you that CSBA is a unique organization.

Imagine that its animators, whose principal is John Gillespie, organize the work of people in serious personal failure, in professional rupture – in short, who are outside the labour market- and who are permanently in great social difficulty.

John Gillespie and his colleagues bring them together, provide them with technical training in the building sector and accompany them in order for them to actively participate in the construction of their own housing.

To put it another way, the CSBA seeks and accompanies people whose labour market and most employers, especially do not want !

In addition, the adventure that the CSBA offers to all these excluded, downgraded people who have no roof over their heads, is to help them regain confidence and self esteem. CSBA’s motto is : “What we build, builds us”.

That same year, in 2008, I invited John Gillespie to explain his personal and professional approach, at a symposium on the primordial role of housing associations in Europe, which I organized in Lyon at the ENTPE (University of Lyon. June 2008).

John came from London, with all the kindness that characterizes him. He came with his personal car. ( I think I remember it was a small Renault! ) He explained to us with the greatest clarity, the incredible work of reintegration produced by the CSBA, with these audiences called BAME (Black, Asian, Minority Ethnic), which no one wanted in the English labor market.

Since then, we have never left each other. John has written several articles about self-building, that have been published in several collective works, I have directed.

Then he helped us and accompanied us for the realization of a short film of 33 minutes dedicated precisely to the work of the self-builders of the CSBA (2012). Many ENTPE students in their second year were welcomed by John, during international internships. And finally, John, since his beginnings in late 2012, has been part of the CHAIRECOOP adventure.

John at City of Harlow. CSBA. London. 2011. Photo Yann Maury.

Over the years, we have gone beyond the stage of mere professional relationship, to become friends. We agreed to meet again soon in France. But the Covid epidemic in 2019 prevented us. I knew he was sick, because my messages remained unanswered. In particular my messages about the France-England rugby matches; which never happened before !  But I was nevertheless hopeful. And then the irreparable happened recently. In silence, our friend John passed away last fall.

So, I would like to tell him here all my friendship. John Gillespie, you have helped so many people during your life. It’s not nothing. And I hope that when you left, all those people who crossed your path, paid you the tribute you deserve.

John Gillespie is survived by a wife, a daughter, a son and four grandchildren. I extend my deepest and most sincere condolences.

We’re gonna miss you, dear John.

Yann Maury, for chairecoop. April 5, 2024

Main photograph owns to Lisa Gillespie. 
Published with the courtesy of Lisa Gillespie.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
chairecoop (5 avril 2024). Notre ami fidèle John Gillespie (Community Self Building Agency) vient de nous quitter. (7 sept.1950 – 24 Sept. 2023). CHAIRECOOP. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/w6bd


4 réponses sur “Notre ami fidèle John Gillespie (Community Self Building Agency) vient de nous quitter. (7 sept.1950 – 24 Sept. 2023)”

  1. I met John when I was doing my MA, and he showed me round a self build project in Lambeth (Angel Town). I loved the project and his passion for it. He was a man committed to making the world a better place, especially for those pushed to the margins. The world needs more men like John. It’s a sad loss.

  2. I met John in Lyon during the meetings organized by Yann Maury. I remember him as a man of great humanity and sympathy, I am very saddened by the news I learned only today

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search