Surproduction immobilière et crise du logement en ESPAGNE

23,4 millions de logements  neufs et vides en Espagne…. Selon l’INE (Instituto Nacional de Estadística)  » Hérités de la bulle immobilière (…) ces biens pèsent lourdement sur les bilans des banques obligées de réaliser d’importantes provisions pour couvrir les risques de dévaluation de ces actifs qu’elles ont récupéré à la faveur des nombreuses faillites de promoteurs ». Le Monde du 28 mai 13.046

031

Chaire habitat coopératif 

ISSN N° 2494-8349  ISSN

           « Esta mañana hemos disfrutado de la visita de vecinas de la nueva corrala, El Sueño de Tocina-Los Rosales. Güena gente. Se hubieran quedado más rato, pero tenían que recoger a las chiquillas al colegio. No venían solas. Nos hemos reunido personas de distintas corralas para hablar de una protesta ante el nuevo decreto de la Junta de Andalucía que no garantiza el Derecho a la Vivienda a las cientos de miles de personas que apenas tenemos recursos para comer; y desde luego si hemos de pagar una vivienda, el saldo nos sale negativo …»

Lire la suite dans http://corralailusion.blogspot.fr/       

  •   Initiatives de coopératives d’habitants à SEVILLE et CADIX

Les «Corralas » sont des bâtiments résidentiels habités, plus exactement « squattés », par des groupes de personnes affectées par un problème d’accès au logement et ce  avec l’appui d’activistes et de membres des « commissions de logement« (…) L’expérience des « Corralas » commence en mai 2012, avec la «Corrala Utopía », où 36 familles continuent à habiter (sans eau ni électricité). Un processus de négociation s’est ouvert, avec la médiation du «défenseur du peuple », avec le propriétaire (Ibercaja) et les pouvoirs publics (locaux); processus demeuré sans réponse ferme de la part des acteurs présents.

  • Le droit au logement a été inscrit dans la constitution espagnole de 1978. Art 47 de la constitution : « Tous les espagnols ont le droit de bénéficier à un logement digne et approprié. Les pouvoirs publics assurent les conditions nécessaires et établissent les normes pertinentes pour rendre effectif ce droit… ». De par la loi de 1979, les régions autonomes interviennent dans les secteurs de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme et du logement. Elles édictent des lois. Les villes fixent leurs priorités pour la promotion et la gestion du logement sur leur territoire. Elles ne disposent toutefois pas des ressources permettant l’autofinancement des opérations de logement. Il en résulte un dispositif fortement décentralisé et donc disparate.

4

 

 

038

  •  « Le problème public du logement social en Espagne a été mis au jour dès la fin du XIXème siècle. Cependant, il a fallu attendre 1908 pour que le gouvernement propose la première loi en faveur de la construction de maisons dites « bon marché », appelées en espagnol les « casas baratas« , afin de loger les travailleurs et salariés ayant de maigres revenus. Ce premier projet ne fut pas approuvé par le Congrès des Députés, repoussant la résolution du problème du logement social à plus tard. La vraie première loi pour le logement social, dite « ley de casas baratas », a été approuvée en 1911 avec le but avoué de « résoudre le problème du logement populaire (….) ».Lire la suite dans l’étude de Lucile Bavay sur Bon Pastor (2012). ENTPE BonPastor- Lucile Bavay.

barcelone 023 079

086

 

102084

  •  Barcelone. « Repensar Bon Pastor. De l’héritage de Cerdà à la ville du XXIème siècle ». Y.Maury. Etudes foncières. Avril 2011.  « L’ensemble forme tout à la fois, une entité urbaine et une communauté originale – fait de plus en rare dans nos métropoles européennes – Ce quartier s’inscrit dans le droit fil de « l’Eixample »; remarquable projet d’agrandissement de la ville de Barcelone conçu en 1859 par Ildefons Cerdà (1815- 1876), notamment dans sa vision de faire de la capitale de Catalogne une ville « réticulaire, ouverte, égalitaire », revisitée par un urbanisme non spéculatif (….) » article-repensar-bon-pastor-de-yann-maury 074

076068

 

 

 

140 139

106

  • Ildefons CERDA  » Soucieux de conférer à la ville une dimension égalitaire et humaniste, Cerdà prévoit une répartition régulière des équipements (hôpitaux, écoles, marchés, églises…), des places et des espaces verts, avec deux grands parcs aux extrémités et un grand square dans chaque quartier (formé de dix fois dix îlots) (…) »Lire la suite danscerda-Barcelone

    cerda2147154cerda1

100

  • Cooperativa de vivienda para frenar la especulación llega a Extremadura”. La asociación SostreCivic, que ha sido uno de los tres proyectos seleccionados en España por la entidad filantrópica Ashoka -una organización mundial de emprendedores sociales innovadores-, lidera esta misión, en el caso de Extremadura apoyando una iniciativa en Ribera del Fresno (Badajoz), a la espera de comprobar la viabilidad económica del proyecto (…) 012

128

« Aujourd’hui, le grand vacarme des grues s’est tu, les promoteurs bradent leurs produits. On a vu certains proposer deux appartements pour le prix d’un, d’autres offrir la voiture avec la maison. Les journalistes font des reportages sur des « villes fantômes ». Ainsi le «Residencial Francisco Hernando », construit dans la petite commune tolédane de Seseña (12 000 habitants), à 35 km de Madrid par la route, ne compte aujourd’hui que 750 habitants dans ses 2 536 logements déjà livrés. Né de la mégalomanie d’un promoteur immobilier multimillionnaire et de la corruption d’élus locaux, le « Manhattan de Seseña», comme l’avaient baptisé les médias, aurait dû à terme compter 13 500 logements(…) » . Pour lire la suite, cf. Charlotte VORMS. Publié dans laviedesidees.fr, le 12 mai 2009. Une autre version de cet article est parue dans Études Foncières (nº 138, mars-avril 2009, p.21-26). VORMS-Espagne015

013

042018

barcelone 009

 

 

 

 

  • Autorécupération résidentielle dans le centre historique de la ville de PORTO.(Portugal) Janvier 2013. Angeli di Porto. Document proposé par Francesco Lo Piccolo. Professeur à l’Université de Palerme (ITA) Dépt Urbanisme & architecture et membre de CHAIRECOOP.

Crédits photos Yann Maury. CHAIRECOOP. Barcelone. 209 & 2012. & Marina. « Corralas » à Séville.2013.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *