Ce que coopérer veut dire….

« Les Chroniques d’Arthur racontent comment le roi Arthur avec l’aide d’un charpentier de Cornouailles inventa cette merveille de sa cour: la Table Ronde miraculeuse (…) Le charpentier dit à Arthur : Je te ferai une table très belle, où les chevaliers pourront s’asseoir, seize cent et plus. Et tourner autour et dont personne ne sera exclu.

P1040095

Aucun chevalier ne pourra livrer combat. Car le plus haut placé sera sur le même pied que le plus bas placé. Il n’y eut plus de « haut bout de la table » et partant, plus de querelles. Partout où Arthur transporta sa table joyeuse et invincible resta sa noble compagnie (…) C’est ainsi qu’aujourd’hui encore se font les nations, fortes et riches ; Les peuples, les familles, les individus (…) ne seront heureux que quand ils sauront s’asseoir, tels des chevaliers autour de la richesse commune (…) Les sociétés ont progressé dans la mesure où elles-mêmes, leurs sous-groupes et enfin leurs individus ont su stabiliser leurs rapports. Donner, recevoir et enfin rendre ».

Marcel MAUSS. « Essai sur le don ». 1924. Puf. Editions 1950. P 278 & 279.

P1040093

Arthur’s Chronicles tell how king Arthur by means of a carpenter of Cornwall invented this marvel of his court : the miraculous «Round Table » (…) The carpenter tells to Arthur: I shall make for you a very beautiful table, where the knights can sit down, sixteen hundred and more. And turn all around and from whom nobody will be excluded. No knight can deliver fight. Because the most high-ranking will be on the same foot as the lowest placed. There was no more « high end of the table » and leaving, no more quarrels. Everywhere where Arthur transported his joyful and invincible table stayed his noble company (…)

This is the way today still are made nations, strong and rich; Folks, families, individuals (…) will be happy only when they will know how to sit down, like knights around the common wealth (…) Societies progressed as far as themselves, their subgroups and finally their individuals knew how to stabilize their relationships. «Giving, receiveing and giving back ».

Marcel MAUSS. Essai sur le don. 1924.

Au cours de l’année 2011, a été publié la seconde édition de notre ouvrage collectif « Les coopératives d’habitants, Méthodes, Formes et Pratiques d’un autre habitat populaire ». Bruylant éditions. Dans l’introduction générale de cet ouvrage, il nous était alors apparu utile d’entreprendre une définition aussi précise que possible du concept politique de coopération.

Pour ce faire, nous avons mobilisé les auteurs qui nous ont semblés les plus à même d’en éclairer les principes constitutifs : Karl Polanyi, Charles Gide, Marcel Mauss, Thorstein Veblen, John Rawls, Elinor Ostrom, David Bollier, Pierre Bourdieu ….

Le lecteur intéressé retrouvera ici dans sa version intégrale, le texte original tel qu’il a été publié.

ce-que-coopérer-veut-dire

Bonne lecture.

Pour chairecoop. Yann Maury

Photographies Yann Maury. Ancienne filature industrielle de « Can Battlo » Barcelona. Octobre 2015. Street art. New York City Lower East Side. Juin 2016.

P1020762

Chaire habitat coopératif 

ISSN N° 2494-8349  ISSN


Une réflexion au sujet de « Ce que coopérer veut dire…. »

  1. Salut je suis un étudiant en master 2 ingénierie de projets en économie sociale et solidaire et je suis très intéressé par l’ouvrage « LES COOPÉRATIVES D’HABITANTS, DES OUTILS POUR L’ABONDANCE ». JUIN 2014. 451 PAGES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *